Innovation Sociale et Territoires 

Échanger

L'échange est au cœur de l'émergence de l'innovation sociale qui naît de l'interaction et de la confrontation des points de vue, constituant ainsi un processus de création collective.

L’innovation sociale n’est pas le résultat d’inventions conçues par des chercheurs dans le champ clos de laboratoires isolés du contexte spécifique de chaque acteur territorial. Elle est au contraire le fruit de l’inventivité et du pouvoir d’agir dont est doté, à des degrés divers, tout acteur social, individuel ou collectif.

Certes, cette inventivité et ce pouvoir d’agir sont, au moins pour partie, fonction du « bain culturel » dans lequel évoluent les acteurs, lequel est lui-même plus ou moins irrigué par les connaissances produites par les SHS, en fonction de leur degré de pénétration de l’univers culturel propre à chaque acteur.

Mais ce bain préexiste bel et bien à la rencontre des acteurs avec les chercheurs qui, en matière d’innovation sociale, constituent davantage des partenaires ressources que des initiateurs des projets.

Ce constat invite à une certaine humilité quant au rôle de la recherche dans le champ des innovations sociales, tant du point de vue de leur émergence que de leur compréhension.

Mais il invite surtout à concevoir la relation entre acteurs et chercheurs sur le mode de la réciprocité, à travers une relation d’échange qui permette de conjuguer l’expertise d’usage des premiers et l’expertise scientifique des seconds.

C’est dans cet esprit d’échange adossé à notre conception partenariale et collaborative de la recherche et de sa traduction dans des dispositifs opérationnels que nous organisons nos « forums hybrides » et mettons à dispositions des publications, des références bibliographiques et l’information inhérente aux activités de Crisalidh.



HAUT